Changer de langue

  • person_outline
    person_outline
    person
  • pages
    close
  • public
    public
    close

Naviguer sur le site

Accueil
Casting
Accueil
Artistecast - Site de casting haut de gamme
Voir les profils
Réseau artistique
Voir les profils
Castings et mode
Casting
Castings et mode

Artistecast, est une entreprise qui a pour vocation de proposer à ses membres des solutions pour accomplir leurs objectifs de manière plus efficiente.

Pour cela, nous avons décidés de laisser en accès libre un formulaire dédié destiné à collecter les offres d’emplois et les castings et nous mettons également à la disposition de nos membres des outils tels que des groupes ou la possibilité de créer des événements, pour gérer leur casting de masse.

Toutefois, certains de nos services étant payants, il nous a semblé bon de rappeler ce qu’ils recouvrent et en quoi une économie du « gratuit » pour nous n’est qu’un leurre.

En effet, comme nous l’avons rappelé à de nombreuses occasions, Artistecast est avant tout une entreprise innovante et combien même nos services (eu égard à certains de leurs aspects), se rapprochent de ce que vous connaissez (Facebook), nous tenons toutefois à bien nous en différencier, dans la mesure où la voie que nous avons choisi n’est pas celle qui consistera à vous promettre une multitude de services sans aucune contrepartie apparente, car ici nous ne croyons nullement à une économie sans contrepartie.

Comment en effet faire croire aux gens qu’il existerait une société où d’aucun se lèveraient le matin pour aller travailler, pour garantir des services « gratuitement » à l’autre partie de la société ? Pour nous, oser une telle assertion serait faire injure à l’intelligence de nos interlocuteurs. Comment en effet penser que ces grandes multinationales qui usent de ce modèle et dont la majorité, sont côtés en bourse viendraient à verser dans la philanthropie ? Si le NASDAQ, Wall Street ou le NYSE EURONEXT seraient devenus les nouveaux temples de la charité, ça se saurait !

Pour comprendre au mieux ce dont on parle ici, il est bon de rappeler brièvement en quoi consiste une chaîne de valeur en économie :

Dans le cas d’une startup elle est de ce type :

- Des développeurs qui travaillent à générer et faire évoluer le code en fonction de l’état de l’art en matière de technologie ou des nouvelles exigences en matière de sécurité.

- Des graphistes, des communicants, des spécialistes en référencement, des services administratif (marketing, compta, juridiques etc)

- Des moyens de stockage des données, de la bande passante pour faire transiter les données jusqu’à l’utilisateur final.

Tous ces moyens sont pourtant payants! (on reçois les factures tous les mois).

Dans le cadre d’une société de production audiovisuelle, on peux résumer la chaîne de valeur de cette manière :

- Des commerciaux pour trouver des contrats.

- Les employés pour le tournage (réalisateurs, photographes, comédiens, mannequins, figurants, prise de son, scriptes etc.)

- La post production (monteur, effets spéciaux etc.),

- Des administratif pour élaborer les contrats et la paie.

Tous ces éléments constituent en fait un écosystème qui s’auto-alimentent : c’est parce-que qu’au sommet il y a une rétribution (un spectateur qui paie pour visionner un film ou écouter de la musique, un internaute qui visionne de la publicité, vous comprendrez par la même occasion le danger que représente les bloqueurs de publicités !) que l’on peux rémunérer les autres parties .

C’est ainsi, qu’une quotité de ce qu’aura payé le spectateur (ou l’internaute pour notre cas) servira à financer les employés de la société de production (réalisateur, comédien, figurants etc.). Employés qui à leur au final (parce que rémunérés), auront les moyens de consommer, engendrant ainsi une source de revenu pour l’entreprise productrice de biens, lui donnant les moyens de passer de nouvelles commandes pour sa communication.

In fine, ce mécanisme est générateur en matière d’emploi, car les revenus des employés sont en même temps des moyens qui leur sont donnés pour consommer à nouveau. Donc une source de revenu pour une entreprise qui aura les moyens de passer de nouvelles commandes publicitaires…

Mais, direz-vous : « comment Facebook, Google et bien d’autres mastodontes arrivent-ils à nous fournir des services entièrement gratuit, mais pas vous ? »

Cela est possible du fait que ces groupes vous traquent dans vos moindres fait et gestes et revendent vos données. Pour cela, ils utilisent des moyens très sophistiqués allant bien au-delà de ce que l’on entend lorsque l’on parle de ciblage publicitaire.

Votre vie privée n’a plus aucun secret pour eux, cerner au plus près vos us et coutume constitue une mine d’or a exploiter, ce dont ils ne s’en privent pas, car ils commercialisent chèrement vos données à l’aide de leur régies publicitaires.

Pour prendre conscience de l’ampleur du phénomène, Il suffit de faire un bref tour d’horizon de l’actualité récente :

Un article de FranceTVinfo décrit dans le détails tout l’écosystème des logiciels « spyware » : "wifi gratuit, géolocalisation, et mouchard.. quand votre téléphone vous espionne"

Quelques articles sur comment les géant de la Silicon Walley espionnent vos conversation à l’aide de leurs enceintes connectées et autres assistants vocaux :

Lesechos.fr : Facebook admet écouter les conversation de ses utilisateurs

Apple reconnaît également avoir écouté les utilisateurs de son assistant vocal, SIRI :

https://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-plus-d-ecoute-de-siri-sans-accord-de-l-utilisateur-promet-apple-76256.html

Microsoft aussi… :

https://www.lepoint.fr/economie/a-son-tour-microsoft-confirme-ecouter-ses-utilisateurs-07-08-2019-2328873_28.php

Mais qu’est-ce qu’il en est des jeux vidéos « gratuits » :

20minutes.fr : Plus de 250 jeux vidéos vous écoutent en activant discrètement le microphone de vos smartphones

Mais rassurez-vous la donne semble avoir changé (ou du moins évoluée) :

A force d’auditions devant le sénat US et d’amendes à payer, dont une amende record de 5 milliards de dollars pour Facebook, ce dernier semble désormais vouloir faire profil bas :

https://www.francetvinfo.fr/internet/reseaux-sociaux/facebook/facebook-amende-record-de-5-milliards-de-dollars-pour-le-geant-americain_3549793.html

Disons le clairement, tous ces logiciels et applications (Gmail, Facebook, Snapchat etc.) ne sont en réalité que des « spywares » servant à vous espionner en contrepartie de quelques services qu’ils vous rendent.

Ainsi, c’est parce que nous n’adhérons pas à ce commerce (car ce n’est pas notre façon de voir les choses), qu’on ne vous promettra jamais d’aller égaler les Facebook et consœurs et vous promettre le tout gratuit !

Nous on préfèrent encore être honnête avec vous et vous dire, qu’effectivement combien même sur Artistecast si nous prenons soin de laisser un accès libre et gratuit aux offres d’emploi et autres outils de recherche d’emploi (cvthèque), en revanche d’autres outils (ceux relatifs à la publication de casting, moteur de recherche des profils etc.) sont payants.

Enfin, une dernière remarque pour terminer, pour vous dire que Facebook a récemment modifié son slogan qui était « c’est gratuit et ça le sera toujours » en « c’est rapide et facile ». Preuve qu’avec des règles de plus en plus strictes, les choses ne sont plus les mêmes !

Facebook a supprimé la mention « c’est gratuit et ça le sera toujours » :

https://www.capital.fr/entreprises-marches/quand-facebook-enleve-sa-mention-cest-gratuit-et-ca-le-restera-toujours-1348658

 

 

Artistecast menu
Cron démarré